• Bouton d'accueil créé par lalawidi - Flaticon
  • mail
  • Navy Seal VI

    La gloire ne s'achète pas, elle se mérite !

    Selon les organisateurs, « le Navy Seal Challenge est une expérience unique, extrêmement exigeante, très bien encadrée et sécuritaire. Elle représente entre 12 h et 18 h d'épreuves éliminatoires de type commando, avec au moins 30 km de déplacements et la menace d'être éliminé dès que vous ne remplissez plus les critères du challenge » . C’est un défi littéralement plus grand que nature conçu pour mettre au défi les durs à cuire.


    La gloire ne s'achète pas, elle se mérite ! Il n'y a rien de plus vrai que ça quand on pense au Navy. Ce slogan n’est pas une métaphore. Il en coûte seulement 30 $ pour vivre une expérience incroyable. Je vous certifie que les formateurs sont à 110 % derrière vous pour vous éliminer. Chaque centimètre de progrès est durement acquis par la souffrance. C'est un défi d’équipe où chaque instant est un combat constant.


    Pour bien saisir l’ampleur de la difficulté du défi, vous devez prendre conscience que le dernier repas remonte au jeudi à maximum 18 h 30. Le vendredi, le défi commence à 21 h. Tu n’as pas encore commencé à bouger et tu te sens déjà crevé de ta journée. Vous avez aussi compris que c’est un défi qui se déroule en grande partie la nuit. Vous devez alors combattre le froid humide de mai.


    Tu as ton sac sur le dos en plus de ton sac d’hydratation. Tu traînes toujours ton équipement puisque tu es en autonomie complète. Vous avez bien compris, pas de point d’eau et encore moins de pause à l’horizon. Puis, tu fais ton premier pas vers l’avant et c’est parti pour une nuit d’enfer. Tu ne sais pas ce qui va arriver, mais tu sais que tu en baveras jusqu’à la fin. Il n’y a pas de ligne de départ, ni de trajet, ni de ligne d’arrivée. À travers les épreuves, les formateurs cumulent les distances parcourues jusqu’à un total de 30 km, toutefois cela exclut le réchauffement de 6 km de course.

    Pourquoi y aller ?

    « Ton mental doit être prêt à endurer l’intolérable »

    Que cela soit pour relever un nouveau défi ou une démarche personnelle pour mieux connaître son véritable potentiel, toutes les raisons sont bonnes pour participer au Navy. Cependant, elle doit être assez forte pour te motiver jusqu’à la fin. Le Navy existe pour te pousser au bout de tes limites en te mettant dans des conditions extrêmes. Ton mental doit être prêt à endurer l'intolérable. Tu devras donner le meilleur de toi-même ou tu rentras chez toi défait en quelques heures, voir minutes.

    À titre personnel

    « C’est un défi mental et physique extrême »

    Le défi du Navy Seal VI constituait une démarche personnelle afin de me sortir de ma zone de confort et entrevoir l’étendue de mes capacités. J’ai fait de nombreuses courses, dont deux Ultra Beast. Le Navy est nettement plus difficile qu’une Ultra où tu connais le trajet, les obstacles, tu gères ton eau, ta nourriture, tu peux faire des arrêts comme bon te semble et en bonus il y a des bénévoles qui t’encourage. Au Navy, c’est tout à fait le contraire. Les formateurs t'insultent à plusieurs reprises de paresseux et autres. Parfois les portages étaient si lourds que j’avais l’impression de m’enfoncer dans le sol. À maintes reprises, j’ai pensé que mon corps allait céder au froid extrême. Cela m'attaquait comme de petites lames coupant mes os. J’étais certain que mon prochain pas allait être le dernier parce que j’avais l’impression que mon corps allait se briser en deux. À un moment donné, tu es littéralement dépossédé d’énergie brute, tu as de la boue jusqu’aux oreilles et que ta seule source d’alimentation c’est du poivre de cayenne. C’est à cet instant précis, j’ai su pourquoi je mettais réellement inscrit. C'était pour surpasser mes limites psychologiques et physiques dans lesquelles je mettais moi-même enfermé afin d’entrevoir l’étendu de mon potentiel.


    Selon les organisateurs, c’est un défi mental et physique extrême qui convient à des personnes déterminées, animées par une soif de dépassement et avec des objectifs de réalisation de grand projet ou encore des préparations de concours où le mental est capital. Quand on pense au Navy Seal Challenge, il n’y a rien de plus que ça.


    Il n’y a pas de podium, ni de médaille, ni de chandail, il n’y a que la gloire de l’avoir réussi et de bons souvenirs. Félicitations à tous les participants vous avez de quoi à être fier de votre accomplissement.


    Critères de qualification

    1. Courir au minimum : 11 km en une heure
    2. Le participant doit s’entraîner au moins cinq fois semaine
    3. Pas d'allergie
    4. Aucune blessure
    5. 5. Un motif pour venir faire l'évènement comme préparation d'une grosse course ou d’un gros défi personnel.

    #Respect


    Rédigé par:

    Vincent Grenier

    14 mai 2017

    Photo crédit: Carmen Ferlatte